DesPasRayés

Anglais Français

Blog DesPasRayés


De retour au salon Playtime !

Et oui nous y retournons bientôt. Playtime est un salon professionnel dédié à l’univers enfant. 400 marques vont exposer à Vincennes au Parc floral dans une ambiance très sympathique. Vêtements, accessoires, puériculture, designers, illustrateurs… Tout y est!

C’est pour juillet et nous allons exposer une nouvelle fois nos chaussettes rigolotes en espérant qu’elles auront autant de succès que la première année. Au devant de la scène, il y aura les chaussettes bébé, les collants enfant et les chaussettes fille. Quelques nouveautés sont à prévoir, notamment une collection capsule dessinée par une designer de renom.

En attendant, on a encore plein de travail qui nous attend ! Préparation des flyers, de la décoration, des documents commerciaux, du dossier de presse, finalisation des prototypes… Contacter les fournisseurs, le fabricant, les bloggeuses pour leur dire qu’on sera bien présent!

Il restera à convaincre les commerçants de nous accorder leur confiance. Après tout DesPasRayés est une marque de chaussettes rigolotes qui a un concept fort. C’est aussi la possibilité pour les gens de pouvoir offrir un cadeau original.

Hâte d’y être et de faire de belles rencontres en français et en anglais... Je vous tiendrai au courant concernant la localisation de mon stand ! Amis professionnels, je vous attends nombreux.

En première page de Google!

Quelle joie d’avoir pu observer que DesPasRayés apparaissait en première page sur les requêtes pourtant très concurrentielles des mots « chaussettes », « chaussettes originales », « chaussettes fantaisie », « chaussettes enfants ». Il y a encore quelques mois, nous étions encore à la rue… 3ème page, 30ème page parfois 50ème page.

Bref, c’est comme si j’avais une boutique physique d’accessoires et de chaussettes dépareillées au fin fond d’une impasse et en plein milieu d’une campagne… Si les gens ne connaissent pas notre marque de chaussettes, bah ils ne sont pas près de nous trouver! Il faut le vivre pour le croire… Oui Internet, ce n’est pas un eldorado. Mettre en ligne une boutique de chaussettes ne suffit pas pour vendre… Et ceci même si le produit est original.

J’ai lu récemment une étude menée par Optify qui indique que les 3 premiers liens captent presque 60% des clics. « Le premier lien capte 36,4% des clics, le deuxième 12,5% et le troisième 9,5%, soit 58,4% en tout pour le podium de résultats » Voilà pourquoi il faut absolument être sur ce fameux podium ! C’est triste mais c’est la dure réalité et toutes les entreprises se battent pour y arriver. Il y a donc encore beaucoup de boulot! Merci à Céline et Sabine pour leur travail, leurs bons conseils et leur soutien.

La vie d’un entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille…

Voici une image qui m’a fait beaucoup rire et qui résume assez bien les choses…  Lorsqu’on démarre une activité, on pense toujours qu’il n’y a qu’une seule route qui DOIT nous amener au succès… Forcément!

C’est souvent ce qu’on croit naïvement… même si dans un coin de sa tête on pense toujours que l’échec est possible. Moi je voulais être la reine de la chaussette et proposer des produits originaux. Je ne suis pas encore numéro un de la chaussette  mais je tiens tout de même un concept, une idée cadeau originale qui répond à un besoin et à un problème universel… Celui de la perte de chaussettes !

Plus on avance dans le projet et plus on se rend compte qu’il n’existe pas qu’un seul chemin… Il faut aller à droite, puis à gauche… Avancer d’un pas pour parfois reculer… Prendre des décisions et revenir dessus… Bref, tâtonner le marché! Se remettre en question soit même ou son projet de vendre des chaussettes fantaisie. Il n’y a pas de règle, de direction toute tracée! Si c’était le cas, je pense qu’il y aurait plus de candidats pour l’entreprenariat. Cependant, ceci enlèverait aussi un peu de magie aux projets car on saurait à quoi s’attendre! Il faut donc souffrir pour réussir !

Pour finir sur une note un peu philosophique, je me demandais ce qu’était le succès finalement? Est-ce s’en mettre plein les poches? Est-ce juste aimer son travail? Est-ce trouver le juste équilibre entre sa vie personnelle et sa vie professionnelle?...

Les chaussettes, un accessoire mode à part entière

Elles étaient de tous les défilés de la Fashion Week, plus belles et chics que jamais… Non, je ne parle ni de Rihanna, ni de Deneuve mais bel et bien de chaussettes. Souvent délaissées au profit des chaussures, des sacs à main ou d’autres pièces jugées plus importantes, les chaussettes prennent aujourd’hui leur revanche en s’imposant comme le must-have du printemps.

La revanche des chaussettes

Dites adieu aux chaussettes pudiques ! La chaussette se montre, s’exhibe voire, se revendique. En effet, c’est elle qui rend chic une paire de sandales à talons noires toutes bêtes et encore qui ajoute une touche funky à une paire d’escarpins un peu trop vue. Bref, la chaussette devient l’incontournable de la saison pour le plus grand plaisir de nos petits petons. En effet, rares sont les fois où le monde de la mode se soucie de notre confort.

Lesquelles choisir ?

Evidemment, il ne faut pas choisir ses chaussettes au hasard surtout si on compte les mettre en avant. Cela va de soi, on oublie les chaussettes dépareillées ! On optera plutôt pour des socquettes fines en crochet ou en dentelle si on souhaite les porter avec des escarpins ou des chaussures ouvertes à talons. Avec des boots, des chaussettes mi-hautes seront parfaites. Vous pouvez vous permettre toutes les fantaisies, motifs, couleurs, messages… La chaussette sait aussi se faire belle de nuit . Ainsi, on se laisse tenter par des chaussettes ou socquettes pailletées pour une touche chic et glamour. Les chaussettes deviennent des accessoires à part entière mais se doivent d’être coordonnées au reste de votre tenue et de vos accessoires. Idée look pour l’été , des sandales à gros talons en cuir avec des socquettes en crochet, une jolie robe claire et souple et un sac à dos vintage. Le combo idéal pour un été tendance !

 

On parle de nos chaussettes… Et on ne le savait pas !

Oui ça arrive… Il arrive parfois qu’on parle de nos chaussettes DesPasRayés et on l’apprend par nos amis, notre famille ou même par les clients! C’est ce qu’on appelle les relations presse spontanées. Les journalistes vont prendre l’initiative d’aller chercher l’information au cœur de la meule mais sans rien vous dire…

Je trouve ça génial et c’est dans ces moments là que j’aime encore plus vendre des chaussettes! Aussi parce qu’elles se vendent un peu plus facilement ! Alors on enfile l’imperméable de Colombo et on questionne à fond… « Mais tu as entendu parlé de nos chaussettes mais sur quelle chaîne… Et puis c’était quel jour… Et l’animateur tu sais? Ils ont dit des trucs sympas ? Je vais voir si je peux trouver un replay ! »

C’est ce qu’il s’est passé une fois avec Laurent Ruquier mais aussi récemment avec Yolaine de la Bigne sur Europe 1 dans la chronique « La bonne nouvelle ». Cette journaliste a fait un sujet sur les chaussettes disparues et elle a évoqué DesPasRayés. Et là, on se demande bien comment elle a eu l’information… Bah elle a fait des recherches tout simplement car DesPasRayés existe et certainement que les gens commencent à en parler!